HOMEAWAY VEUT SE FAIRE PAYER !

HomeAway veut faire payer les réservations « hors plateforme » !

Le 14 décembre dernier, HomeAway (groupe Expedia) a annoncé officiellement aux Etats-Unis des modifications dans ses tarifs et ses conditions…

Lire le communiqué officiel de HomeAway US (en anglais)

L’information évoque une augmentation de 25% du coût de l’abonnement à partir du 12 janvier 2018 ainsi qu’une nouvelle évaluation des frais pour les sociétés de gestion immobilière utilisant des systèmes de « logiciel intégré ».

Outre Atlantique, HomeAway a déjà appliqué cette hausse significative de son tarif d’abonnement qui est passé de 399$ à 499$. En plus de cette hausse, HomeAway veut pouvoir facturer, à partir du 15 mars, de nouveaux frais supplémentaires de 10% pour les réservations directes faites « hors-plateforme » pour compenser son manque à gagner sur ses « frais de service » ! Autant dire que les propriétaires américains sont une nouvelle fois vent debout face à cette nouvelle annonce…

La nouvelle saison de la série américaine « HomeAway ou GoAway » sera-elle bientôt disponible sur nos écrans en Europe ?

Pour le moment, à ma connaissance, HomeAway n’a encore fait aucune annonce dans ce sens en Europe. L’abonnement est toujours annoncé sur ses sites (Abritel et Homelidays en France) à 249€ et aucune information concernant cette pénalité financière pour les réservations « hors plateforme » n’est pour le moment mentionnée…

L’expérience de HomeAway nous a appris à nous méfier de ce qui se passe de l’autre coté de l’Atlantique…

Concernant la hausse de leur tarif d’abonnement cela revient à un retour aux tarifs avant les fameux « frais de service » (commission d’environ 8 à 10% sur les réservations faites en ligne depuis leurs sites).

Rappelons que cette baisse de l’abonnement nous avait été vendue le 11 juillet 2016 comme un accompagnement pour compenser ces "frais de services"... Aujourd’hui ils veulent nous imposer le double effet « kiss cool ».

Si ce nouveau changement tarifaire est légal, du moment où il intervient lors du renouvellement de l’abonnement, il est suicidaire d’un point de vue marketing et commercial.

Concernant la facturation des nouveaux frais pour chaque réservation faite hors-plate-forme, qui s'élèvera à 10% du total avant TVA, c’est une autre affaire ! Les "réservations hors plateforme" ont été définies par HomeAway comme "les réservations qui proviennent de HomeAway mais ne sont pas traitées via la procédure de paiement HomeAway". Cette définition reste très ambiguë…

Aux Etats-Unis, elle semble pour le moment toucher uniquement les sociétés de gestion de biens locatifs (les Property Manager) qui s’occupent de toute la gestion de votre location saisonnière à votre place : de la commercialisation à l’accueil des vacanciers incluant toute la maintenance du logement. Ces sociétés sont très répandues chez l’oncle Sam. En France, les sociétés de conciergerie commencent à arriver mais avec beaucoup de difficultés car les loyers moyens sont bien inférieurs à ceux pratiqués aux Etats-Unis. Si cette nouvelle politique de HomeAway venait à s’installer en Europe, elle risque fort de sceller leur avenir...

Un property manager (gestionnaire de biens) basé en Floride a répondu à cette communication de HA. Je la trouve très légitime et souhaite la partager avec vous :

« Imaginez si Expedia facturait 10% à Hilton pour toutes les réservations directes pour lesquels un client a également consulté le site Expedia pour les mêmes dates ! ».

Toujours aux Etats-Unis, de nombreuses sociétés de gestion de biens locatifs ont fait savoir à HomeAway qu’elles mettaient fin dès à présent à la publication de leurs nouvelles annonces et qu’elles ne renouvelleront pas leurs annonces actuelles à leur expiration. Refusant ainsi de se faire traiter comme des moutons à qui on veut interdire toute concurrence extérieure à l’empire Expedia !

Depuis qu’Expedia a racheté HomeAway pour 3,9 milliards de dollars à la fin de 2015, ils ont été très agressifs en cherchant à monétiser davantage leur investissement sur le dos des sites historiques de HomeAway. Leur objectif était de se faire une place sur le marché de la location de vacances qui est en très forte progression. Un secteur où Airbnb leur faisait de l‘ombre...

Aujourd’hui, HomeAway affiche des gains en croissance à deux chiffres qui contribuent significativement au bien être d’Expedia. Les actionnaires se demandent si le rythme de croissance de l’entreprise est durable et cherchent visiblement de nouvelles ressources. En d’autres mots, ils estiment qu'il reste encore trop de laine sur le dos des moutons (les propriétaires)…

La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour Expedia et HomeAway…

Suite aux nombreux changements de culture de HomeAway depuis son rachat par Expedia, plusieurs forums en ligne ont vu le jour un peu partout dans le monde. On ne compte plus les différents groupes Facebook à l’image de celui des US « Say No to VRBO Service Fee » avec plus de 5.000 membres qui discutent régulièrement des moyens de réduire la dépendance de HomeAway. Ce genre de groupe Facebook existe aussi en France : « STOP aux arnaques Abritel-HomeAway » que je vous invite à rejoindre.

L’association LVP, s’inscrit dans cette dynamique. Non pas pour polémiquer mais pour défendre notre droit de pouvoir gérer nos biens par nous même !

Comment interpréter cette pénalité à la réservation hors plateforme HomeAway ?

Reste à savoir si HomeAway va s’adapter au marché européen où la plupart des biens proposés sont encore gérés par les propriétaires indépendants… HomeAway va-t-il nous imposer sa plateforme pour toutes nos réservations en nous interdisant la réservation en direct ? Le rêve américain n’est par interdit… mais la réalité sera sûrement bien différente !

Il ne fait maintenant plus aucun doute que HomeAway a engagé une stratégie pour décourager les propriétaires à détourner les réservations en direct :

  • Sans l’activation de la réservation en ligne, il n’y a plus aucune chance d’être visible sur leurs sites !
  • Les annonces qui proposent la réservation « immédiate » (sans accord préalable du propriétaire) sont de plus en plus mises en avant…
  • La censure dans les annonces de tous liens et informations favorisant un contact en direct est devenue systématique…
  • Des propriétaires et des vacanciers ont rapporté des interventions humaines de modérateurs HomeAway dans leurs échanges sur leur messagerie suite à des tentatives de détournement de la réservation en direct… (chez HomeAway, on ne doit pas connaitre la CNIL…).
  • La mise en place du statut de membre « premium » est vraisemblablement un nouveau moyen pour aller encore plus loin dans les mois qui vont suivre… (voir le sujet sur le forum)

De là à mettre en place une énième clause dans leurs nouveaux contrats (à partir du 15 mars 2018 d’après la communication aux US) où toute réservation enregistrée « hors plateforme » serait commissionnée à 10% à la charge du propriétaire est totalement suicidaire et sera jugée illégale au titre de la liberté à la concurrence. Il s’agirait clairement d’une restriction de concurrence dominante (articles L. 420-2 et 102 du traité sur le fonctionnement de l’union européenne) ! Le site Booking.com avait essayé cette technique en 2013 avec les hôteliers qui avaient à l’époque porté plainte et obtenu gain de cause. Il y a maintenant une jurisprudence en plus.

Pourquoi HomeAway va dans cette direction ?

Il est clair que le modèle économique de l’abonnement « à l’annonce » n’est plus viable pour les OTA (Online Tourism Agency) qui doivent dépenser toujours plus pour acheter leurs positions sur les moteurs de recherches de Google. Ce sont des millions (voire des milliards au niveau mondial) qui sont investis tous les mois par ces grands groupes... On parle de rémunération du CPC (le coût par clic) dépassant les 5€ par visite ! Le grand gagnant de la location de vacances est indéniablement Google. Il touche le jackpot à tous les coups en faisant monter ses enchères à la position sur son moteur de recherches sur les mots clefs les plus demandés.

Lire notre article sur l’uberisation de la location saisonnière

Les propriétaires ont malheureusement une part de responsabilité…

Il est certain que la frustration des vacanciers face à des plannings non à jour et l’absence de réponses rapides de certains propriétaires ont motivé les vacanciers à se retourner vers les sites de réservation en ligne qui leur vendent une disponibilité immédiate et un processus de réservation sécurisé plus rapide, sans contrainte et en quelques clics depuis leur canapé à 23h ! C’est malheureusement dans l’air du temps… Il faut toujours aller plus vite et gagner du temps dans nos recherches... Faites le test autour de vos connaissances, vous verrez que c’est malheureusement une réalité.

Nous devons nous adapter à cette tendance mais pas à n’importe quel prix !

Jeff Hurst, le directeur commercial de HomeAway, a déclaré dans une interview avec VRM Intel (un blog américain dédié à l’actualité de la location saisonnière) que l’activité hors plateforme était la grosse lacune connue chez HomeAway et qu’ils n’avaient, jusqu'à ce jour, jamais eu le courage de la « fermer ».

Propos de M Jeff Hurst :

« Nous pensions que cela disparaitrait naturellement mais ce n’est pas le cas ! ».

Il a illustré ce propos par un exemple :

« …un collaborateur HomeAway qui a voulu réserver une location de vacances sur un site HomeAway... Il s’est vu ouvertement encouragé à terminer sa réservation en direct pour éviter nos frais de services… »

Il a ensuite conclu par cette phrase :

« Si vous croyez que nous avons créé pour vous de la valeur, alors payez-nous ! 10% c’est un prix raisonnable ! »

M Hurst, dans un élan de générosité (ou par humour), a aussi précisé que les réservations faites par téléphone ne sont pas considérées comme attribuables à HomeAway puisque les numéros de téléphone ont été enlevés de leurs annonces :

« Si le téléphone d’un Property Manager sonne, c’est que le vacancier a trouvé l’annonce depuis une autre source que HomeAway ».

D’après plusieurs articles sur différents forums et blogs Américains, cette « taxe à la réservation hors plateforme HA » serait appliquée uniquement aux sociétés de gestion de biens. Ces sociétés (les Property Managers) utilisant des logiciels de gestions spécifiques fournis par HomeAway. Il semble donc difficile de voir cette taxe mise en place pour les particuliers… du moins, pour le moment !

Restons méfiants et anticipons les risques d’ingérence de HomeAway !

Si comme beaucoup de propriétaires, vous utilisez le planning HomeAway pour renseigner toutes vos réservations, il est conseillé de ne plus y indiquer le détail de vos réservations faites en direct ! En effet, il faut savoir qu’à chaque nouvel enregistrement d’une réservation (même personnelle), HomeAway s'attribue automatiquement une référence de réservation « HA »…

Cette référence pourrait bien prêter à confusion à l’avenir…

La solution consiste à simplement déclarer sur votre planning HA vos réservations faites en direct comme des périodes « indisponibles », sans plus de précisions. HomeAway, n’a sûrement pas besoin d’en savoir plus sur les vacanciers qui viennent chez vous !

Pour ceux qui synchronisent leurs plannings à partir de leur planning HomeAway, rassurez-vous, les périodes « indisponibles » seront bien transmises sur vos autres plannings via le lien de synchronisation « ical ». (Comment synchroniser son planning)

Notre réponse à M Jeff Hurst, directeur commercial de HomeAway Monde :

Il est naturel que HomeAway souhaite faire la chasse aux propriétaires qui récupèrent de façon trop visible les réservations en direct mais vous ne pouvez pas interdire les vacanciers de faire jouer la concurrence à partir d’une simple recherche sous Google pour comparer les tarifs et éviter ainsi vos frais de réservations ! Les vacanciers n’ont pas besoin de beaucoup d’indices pour y arriver et économiser plusieurs centaines d’euros.

Alors oui, M Jeff Hurst, il est normal que HA soit payé pour une mise en relation mais ne croyez pas que les propriétaires accepteront votre obligation de faire toutes leurs réservations depuis vos sites (ou ceux de vos concurrents). La liberté de la concurrence existe et elle s’appliquera !

Si un vacancier préfère payer 10% de plus en réservant sur vos sites, c’est son droit le plus strict. Tant mieux pour vous, dommage pour lui ! Au final, les propriétaires toucheront la même somme car nous faisons tous la même chose : majorer nos tarifs chez vous pour compenser votre commission.

C’est votre job de justifier la différence de prix et de motiver les vacanciers à privilégier votre plateforme plutôt que de réserver en direct. Ce n’est sûrement pas à nous les propriétaires de payer pour ce « service » que nous payons déjà avec notre abonnement d’autant plus que vos fameux "services" laissent plutôt à désirer !

Malheureusement, vos sites sont encore un peu incontournables pour les propriétaires. C’est là votre ultime planche de salut. Mais n’abusez pas, ce n’est pas comme les impôts... ça ne va pas durer.

Un propriétaire qui a accepté la réservation en ligne sur un site comme HomeAway, Airbnb, Tripadvisor, Booking se doit de respecter le choix d’un vacancier de réserver depuis votre site du moment où ce propriétaire a toutes les conditions nécessaires pour accepter ou non la demande en provenance de votre site. En particulier l’acceptation de son propre contrat de location. Chaque location est différente car nous sommes des particuliers avec nos propres contraintes et nos propres exigences. Nous souhaitons accueillir nos vacanciers dans de bonnes conditions et cela doit passer dans des échanges avant le règlement. La location entre particuliers, ce n’est pas qu’une question d’argent M Hurst !

Un vacancier qui souhaite réserver chez un particulier doit pouvoir faire jouer la concurrence en comparant les prix et les services proposés. Libre à lui d’estimer la légitimité de vos frais de services vis à vis des garanties que vous pouvez lui offrir. Libre à vous d’abuser d’artifices marketing pour le duper.

Au lieu de vous acharner à faire payer toujours plus vos clients, respectez-nous et motivez-nous à vous faire confiance ! Il est urgent pour HomeAway de retravailler ses fondamentaux qui sont la sécurité, les garanties et la réputation sur internet…

La réputation de HomeAway est l’une des plus mauvaises qu’on puisse trouver sur la toile !

Avec une telle image, comment motiver un vacancier de réserver depuis vos sites ? On ne compte plus les mauvaises expériences de vacanciers et de propriétaires qui se retrouvent sans aucun support de la part de HomeAway. Au moindre souci dans le processus de la réservation, le vacancier et le propriétaire sont livrés à eux même pour régler leur litige entre eux. HomeAway se désengage quasiment à chaque fois sous prétexte qu’il n’est pas responsable du bien proposé sur son site. Pourtant c’est bien sur le site d’HomeAway que le vacancier a réservé et payé des… « frais de services » !

Assumez vos « services » et améliorez votre offre en proposant de véritables garanties pour les propriétaires et les vacanciers avant d'affirmer que « 10% est un prix raisonnable ».

Attention à ne pas dépasser les bornes des limites Maurice ! Vous allez vous retrouver en pension et vos sites seront désertés par tous les propriétaires sérieux.

Benoit

Remerciements à André pour son accompagnement dans la rédaction de cet article.

14 réponses

  1. Bonjour Benoit et merci pour cet article

    " La solution consiste à simplement déclarer sur votre planning HA vos réservations faites en direct comme des périodes « indisponibles », sans plus de précisions. HomeAway, n’a sûrement pas besoin d’en savoir plus sur les vacanciers qui viennent chez vous ! "

    C'est ce que je fais depuis tres longtemps
    Je n'ai pas envie qu'HA connaisse tous les details de mes locataire et surtout pas leur mail et telephone pour ensuite les inonder de publicité.

    De plus il serait deja troublant pour eux qu'une demande renseignement via HA pour telle periode reste sans suite mais devienne indisponible dans les jours qui suivent .
    Si en plus je leur confirme que c'est bien le locataire qui m'a contacté via leur site qui a fini par reserver en direct ............. Non !

    Mes annonces pour lesquelles j'avais payé un abonnement se terminent dans un mois .Je ne renouvellerai pas ces annonces payantes , mais je passerai a la formule a la commission ( si c'est possible ! ) tout en donnant dans l'annonce les clés aux vacanciers pour me trouver par ailleurs .

    Bruno
  2. Très beau texte et intéressant.
    Malheureusement pour eux, ils ont réussi à casser la corde qui maintenait la confiance de cette relation de plus de 14 années.
    Outre le site Facebook indiqué par Benoit ci-dessus, je viens de m'inscrire sur https://fr.trustpilot.com/review/abritel.fr
    C'est édifiant !!!

    Bonne fin de journée à toutes et à tous

    Bernard
  3. luz luz
    Bonjour Benoit, excellente synthèse et information, vous êtes au Top.

    C'est exactement ma manière de faire lorsque j'ai une réservation j'indique uniquement indisponible.

    Mais j'ai quelque chose à vous faire part, après contact la semaine dernière avec HA, par chat et e-mail, les 2 conseillés indiquaient que si la demande de réservation passe par HA (il y a donc la trace de leurs e mails pour les éventuels demandes d'appréciations) si j'indique la période simplement indisponible sans l'information de mon vacancier, mes voyageurs de HA ne pourrons pas déposés d'appréciations,
    ma demande d'avis partira bien depuis mon espace propriétaire, (sans aucune indication non possible) et que si mon vacancier répond cet avis ne sera jamais valider par leur service, puisqu'il considère que le vacancier est passé en dehors de HA.

    Ceci c'est pour les annonces sans réservations en ligne (sans frais de service) puisque les annonces avec la réservation en ligne, le système envoi directement le lien pour déposer un avis au vacancier.

    Si cette situation est bien exact, plus d'appréciations possible par HA. Luz
    • Bonsoir
      S'ils n'ont trouvé que ca pour se venger .......ca va etre supportable ! :-))
    • Nathalie Nathalie
      Bonjour LUZ,

      Effectivement, ça peut tout de même devenir vite gênant. Si je veux réserver, la date du dernier commentaire (souvent favorables) ne me laisse pas indifférente, je me dis que s'il date de 2 ans... il y a probablement eu un couac entre temps ! Cela aura probablement des répercussions à long terme, mais si nos derniers commentaires sont encore récents ça ira pour un moment.
    • quai13
      ••••••• Totalement FAUX.
      J'ai publié de "vraie/fausse appréciation" sans même l'aide d'un locataire !!!! Je n'en dirais pas plus ici, sauf autorisation préalable de LVP. Suffit d'exploiter les failles....
  4. Khalil Gibran, lorsqu'il a écrit "Le Prophète", ne connaissait pas Homeaway mais s'adressait déjà aux intermédiaires.
    Dans son poème : "Parle-nous d'Achat et de Vente", il dit :

    "Et ne souffrez pas que des mains stériles prennent part à vos transactions car ils échangeront leurs paroles contre votre travail.
    A ces hommes vous direz :
    "Venez avec nous aux champs ou allez avec nos frères en mer pour jeter vos filets ;
    Car la terre et la mer seront aussi généreuses pour vous que pour nous.""...

    (le poème intégral se trouve sur internet)
  5. Ristagno
    Bonjour j’ai une expérience avec Abritel et je trouve qu’ils sont trop intrusifs
    Leurs abonnements sont excessifs et leur système à la commission est très cher
    De plus ils ne donnent les coordonnées des locataires une fois la réservation effectuée et ça me dérange ! C’est mon bien et je veux être le maître à bord et qui décide qui peut ou pas venir chez moi ! .
    Je me suis inscrit chez vous et compte mettre une annonce sur votre site en espérant un bon retour
    Votre site semble pas mal par contre je l’ai découvert via un site de comparaison ! J’ai fais une recherche sur Google
    Je veux dire par la qu’il me semble que LVP manque de visibilité
    Ce n’est que mon avis
    • LVP LVP
      Bonjour "Ristagno"

      Nous sommes heureux de vous compter parmi nous !

      Nous avons bien conscience que LVP à besoin de gagner en visibilité sur internet. Malheureusement la concurrence est rude face à ces sites commerciaux qui dépensent des millions pour acheter des positions sur Google....

      Heureusement des solutions bien moins couteuses existent et nous allons continuer à es mettre en place avec l'aide du financement participatif (les cotisations de nos membres) : 100% des revenus de nos cotisations sont investies dans le référencement et l'amélioration de notre site.

      Benoit.
  6. Lagues
    Je quitte Abritel Home away après 20 ans chez eux .
    Je veux rester maître chez moi et refuse leur méthode
    qui tient du racket .
    LVP me paraît très intéressant et je vais participer..
  7. Comme beaucoup de propriétaires, j'ai commencé par les "grands" : peu ou pas de locations pour un coût exhorbitant de la formule d'abonnement, confusion et complication sans fin avec les interlocuteurs, etc ... J'ai arrêté et recherché des plateformes plus modestes, n'ayant pas la même diffusion, mais nettement moins anxiogènes pour moi .
    Cette façon de travailler demande plus de présence et d'attention sur Internet, c'est certain, mais je domine mes locations. Maintenant il en faudrait plus. Aussi vais-je adhérer à LVP, dont la philosophie de développement me convient, et consciente que des améliorations de gestion et de visibilité sont nécessaires. Ensemble, on fera de grandes choses !
    Une question subsidiaire : PAPVacances et LVP sont-ils liés ?

    Johanne
    • Bonjour Johanne,

      C'est effectivement notre slogan et objectif associatif : "Ensemble on est plus fort !"

      L'idée n'est pas de rentrer en guerre avec les grands sites (OTA) qui veulent gérer nos biens à notre place mais d'apporter une alternative et un certain contrepoids face à leur agressivité et leur gestion de plus en plus intrusive. Nous devons rester les maitres de nos biens et les gérer comme nous le souhaitons dans le respect de la législation.

      L'objectif premier de LVP, qui est une association de propriétaires, est l'entraide même si tout est fait (et encore plus à l'avenir) pour augmenter la notoriété de notre site pour faciliter les mises en relations entre les vacanciers et les propriétaires" sans intermédiaire.

      Concernant PAPVacances, ce site n'a rien à voir avec LVP. Même si comme nous ils s'inscrivent sur une relation entre particuliers (P à P), PAPVacances reste une société commerciale contrairement à LVP qui est une association loi 1901 à but non lucratif : 100% de nos ressources servent à la cause commune, sans rémunération des administrateurs qui sont bénévoles.

      Bonne journée,
      Benoit
  8. Bonjour à tous,
    en tant que "chambres d'hôtes", cette année 2018 s'annonce très très compliquée... Les ABB sont foison partout et les demandes rares. On était 5 ans sur Abritel/H.A, via une inscription sur Bedandbreakfast.com, ceux-ci ont jeté l'éponge fin mai pour l'Europe! si les américains s'en vont, c'est pas bon signe de croissance!).
    Du coup, on a adhéré en mai (avec regrets) à ABB, rubrique nouvelle pour les C.H et reçu enfin 5 jours pour août.
    Démarchés par PAP, on a refusé : ça suffit, les gros gourmands sans retombées ensuite
    J'espère que votre site va prendre de l'ampleur... rien reçu à ce jour, mais bon, votre courage méritait bien une adhésion!!
  9. Claudie Baloy Claudie Baloy
    Pour l'instant toutes mes demandes ont été rectifiées. Internet n'est pas mon fort, mais je crois que votre site n'est as facile à gérer. Avec un peu de patience, on va y arrivé.
    Donc je voulais mettre une photo de ma tête à la place de l'avatar, et je n'y suis pas encore arriver. Mais je pense que Benoit va faire le nécessaire, je lui envoie par mail.
    Voilà plus d'un an que nous sommes inscrits et pas encore de locataires, l'espoir fait vivre.....

Ajouter un commentaire

NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVP

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVP est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux d’une charte de confiance, ce qui est gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVP n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

SIGNALER UNE ANNONCE

Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

BESOIN D’AIDE

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » dans le menu « Propriétaires » ?
La réponse à votre question attend surement votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé de solution, contactez-vous. Nous vous aiderons à en trouver une adaptée à votre situation.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

MODIFIER MON ANNONCE

Pour modifier les paramètres de votre annonce, vous devez déplacer votre souris sur l’information que vous souhaitez corriger pour faire apparaitre une icône en forme de crayon qui vous permettra d’accéder aux différents choix possibles.

Pour modifier vos photos, vous devez déplacer votre souris sur le diaporama et cliquer sur l’icône en forme de crayon pour accéder à la gestion de vos photos. Vous pourrez alors supprimer des photos, en télécharger de nouvelles, les modifier et les déplacer pour organiser leur ordre d’affichage.

 

MIGRATION DE MON ANNONCE

LVP propose désormais aux membres adhérents une nouvelle gestion des annonces qui va grandement améliorer la présentation et la mise en avant de celles-ci tout en permettant d’en modifier le contenu directement depuis notre site !

Pour en bénéficier, vous devez recréer votre annonce depuis le nouveau formulaire. Cela vous prendra environ 30 minutes.

Dès que votre nouvelle annonce sera validée, elle remplacera automatiquement l’ancienne.

eget accumsan lectus ipsum commodo consectetur pulvinar consequat. ultricies Sed libero.