Homeaway : publicité mensongère et concurrence déloyale

Accueil FORUMS ATTENTIONS AUX ARNAQUES… Homeaway : publicité mensongère et concurrence déloyale

Ce sujet a 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour par jepago jepago, il y a 4 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #582280
    Durian
    Durian
    Membre BRONZE

    Bonjour

    ce mail pour signaler qu’Abritel /HA n’hésite pas à mentir dans des proportions étonnantes pour raccourcir les distances entre certaines locations et les grands lieux touristiques.

    Je m’en suis rendu compte par inadvertance en essayant de comprendre pourquoi un loueur de la commune voisine apparaissait dans un requête de type  GITE proche Chateau de VERSAILLES et + 20 couchages  ( la requête donne 4 résultats seulement, ce qui est normal  du fait du nombre élevé de couchages requis) alors que mon gite n’apparaît pas DU TOUT  dans les résultats de cette même requête.

    Après vérification dans Google Maps,  je suis à 50 km par la route du Château de Versailles alors que  mon concurrent est à une distance par la route de 40 km.  Mais oh surprise lorsque je vérifie comment  Abritel notifie les internautes de ces mêmes distances , je remarque que mon concurrent est  indiqué  à une distance de seulement 14 km du Château de Versailles  (ce qui représente la moitié de la distance  à vol d’oiseau de  30 km environ). Et comme de juste, mon concurrent a deux évaluations négatives dont une sur Abritel ( si si ca existe ! ) et l’autre sur Google,  pour dénoncer sa tromperie sur les distances et les temps de trajet entre son manoir et  Paris.  Ce qui signifie qu’Abritel,  qui a accepté de  publier au moins une de ces 2 évaluations négatives sur son site,  est parfaitement au courant de la tromperie du loueur , mais qu’il  laisse faire puisqu’il n’a pas mis fin au mensonge ! Jolie  mentalité !

    Deux explications à ce phénomène bizarre  :

    1.  Abritel arrive à déformer l’espace temps en faisant voyager ses clients par des trous noirs pour les faire arriver plus vite sur les lieux touristiques !
    2. Le loueur en question  est en réservation directe. Il aurait donc droit à ce titre à  un beau mensonge sur le site d’Abritel. Alors que moi qui ne suis pas en  réservation directe, je n’ai pas le droit d’apparaître dans les (4) résultats de la requête. Bref ne bénéficient de l'”exonération kilométrique ” que les clients en résa directe.

    Je me suis amusé derechef  à comparer  les distances réelles et les distances annoncées par Abritel pour des locations “proches” d’autres  spots touristiques fameux.  Résultat : lorsque les distances sont sévèrement raccourcies ( par exemple réduites de 50 km  à 40 km voire 30 km voire 20 km ) il s’agit systématiquement de logements en réservation directe. Ca vous étonne ? La plus grande distance possible pour être référencé à partir d’un spot touristique donné pour un logement en résa directe : 56 km…

    Ceci relève ni plus ni moins de la  publicité mensongère et, accessoirement vis a vis de ceux qui ne sont pas en réservation directe,  de la concurrence déloyale. En effet il est juridiquement  possible de favoriser certains loueurs qui payent des commissions plus importantes en les plaçant en haut du peloton, mais à mon sens,  il est impossible d’écarter complètement certains annonceurs. Du coup je vais lire attentivement mon contrat Abritel. Il va falloir d’abord que je le trouve quelque part sur le site  en ligne……

    Vos remarques sur ce sujet sont les bienvenues.

    Cordialement

     

  • #584608
    Gérard Rafinon
    Gérard Rafinon
    Membre ARGENT

    Bonjour!

     

    Je suis sur LVP depuis le début et depuis le début j’entends des membres de plaindre des multinationales les que sont Homeaway ou autres. Je n’ai jamais eu le moindre problème avec eux car je n’ai jamais eu affaire avec eux. Que je sache, ce n’est pas comme le RSI ou le fisc. Ces deux là sont incontournables.

    Rien ne vous oblige  à travailler avec Homeaway, Booking.com ou d’autres sites que je trouve d’une honnêteté morale douteuse.  Si leur procédures ne vous plaisent pas, ne faites pas affaire avec eux.  Ça n’est certainement des commentaires sur le site LVP qui vont les faire changer.

    Maintenant si vous fermez votre compte chez eux cela pourrait être différent …

    1 membre a remercié l’auteur pour ce post.
    • #585369
      Durian
      Durian
      Membre BRONZE

      Bonjour

      Si l’UMIH  (le patronat hôtelier) avait tenu le même discours que vous aux hôteliers en 2015 sur l’air de  ” pourquoi vous  tenez absolument à bosser avec Booking, alors qu’ils vous font autant de tort  ?”  la situation des hôteliers vis a vis de Booking  aurait continué de se dégrader depuis 2015.

      Si cette situation s’est nettement amélioré depuis, c’est parce que l’UMIH a poussé les pouvoirs publics à réagir. D’où le fameux procès de 2015 contre Booking dont le résultat en Italie comme  en France, a été d’interdire à Booking d’interdire aux hôteliers de vendre moins cher en direct.

      De 2005 à 2014 en tant que responsable financier,  je gérais  le budget “missions professionnelles” d’une entreprise dont les cadres voyageaient souvent. J’ai assisté en direct au décollage de Booking et à la simplification considérable que cet outil a soudain représenté pour les assistantes chargées d’organiser les déplacements  de leur patron. En 2005 Booking était inconnu en Europe. En 2014 un hôtelier qui aurait voulu ignorer Booking aurait mis la clé sous la porte très rapidement. Le truc était irrésistible parce que les clients eux mêmes exigeaient d’utiliser Booking. Du jour au lendemain, les services comptables des entreprises qui payaient les hôtels sur facture et  par virement  après le séjour de leurs cadres dans l’établissement, ont été obligés de payer  les hôtels sans disposer d’une facture (!),  obligatoirement par carte de crédit et ce dès la réservation. Une véritable hérésie pour un comptable français,  mais qui ne faisait probablement qu’imiter  les manières de payer les hôtels déjà en vigueur aux USA depuis belle lurette …..  Booking s’est servi des avantages procurés aux acheteurs pour faire  rentrer dans le rang les hôteliers récalcitrants. Et  il s’est aussi servi des hôteliers intéressés par la promesse d’un paiement plus rapide pour faire rentrer les responsables financiers des entreprises clientes des hôteliers dans le rang.

      Et si vous ne croyez pas que la même chose va se reproduire à l’identique avec les locations de vacances Abritel et consorts, c’est que vous ne vous rendez pas compte de la manière dont la “corporatisation” des activités humaines à la sauce  anglo-saxonne commande nos  destinées  (corporatisation = phagocytage de toute activité  humaine par les grandes entreprises ou par des start- ups appelées à se faire elles-mêmes phagocyter par des grandes entreprises).

      Le fisc et le RSI, pour reprendre votre remarque, n’ont aucune prétention à régir la vie des gens.  Pas plus qu’ils ne tenteront  de vous dicter un jour la manière de conclure des contrats avec vos clients  ( ce qu’Abritel est précisément en train de faire ). Et de cela je leur en suis personnellement infiniment gré vu le nombre de satrapes qui, par ailleurs, s’ingénient chaque jour un peu plus à vouloir  nous enfermer  dans leur coral.

      Pour sûr,  fermer mon compte avec Abritel comme vous le suggérez  serait une sage décision.  Vendre ma voiture pour ne plus avoir à acheter du carburant aux groupes pétroliers serait aussi une très bonne décision. Et ne plus racheter de voiture pour éviter de donner du pognon  aux constructeurs automobiles qui ont fait des villes un véritable enfer pour les piétons et les cyclistes  serait une décision dont j’aimerais pouvoir me féliciter…….

       

       

      1 membre a remercié l’auteur pour ce post.
  • #588317
    Gaëlle
    Gaëlle
    Membre OR

    Bonjour Durian,

    Il est possible  que vous ayez raison vis à vis du devenir de H.A, mais contrairement à booking, ils ont une concurrence importante, dont Airbnb sur le même segment. Maintenant le problème de ces plateformes va être d’avoir des maisons de vacances alléchantes et non uniquement des appartements standards (pour preuve Airbnb me démarche tous les ans), là ou les grands groupes tel Pierre et Vacances font très bien le job.

    Actuellement j’ai le sentiment que les objectifs de H.A est plus de tordre Le Bras des propriétaires récalcitrants à leur nouvelle politique que de conserver des hébergements attractifs. Mais plus ils perdront d’hébergement en faveur de la concurrence, plus vite ils vont devoir revoir leur copie.

    Ma vision est bien sûr vu du prisme de la location de vacances à la semaine, Mer ou Montagne. J’imagine que pour un gîte les enjeux peuvent être différents.

  • #588752
    Bennynet
    Bennynet
    Membre OR

    Bonjour à tous,

    Je partage tous vos points ! 😉

    Gérard, effectivement si on ferme tous nos comptes sur les sites comme Airbnb,  Abritel etc., ils ne pourront plus vivre… Mais je doute que tous les propriétaires partageront cette idée… Certains sont les premiers a demander de la réservation rapide en “un clic” pour remplir leurs plannings…

    Durian, effectivement l’histoire de Booking avec les hôteliers va se reproduire avec les locations de vacances sur Airbnb & Co. Malheureusement, les propriétaires ne sont pas des hôteliers… il sera bien plus difficile de les fédérer pour avoir une action efficace… hélas…

    Gaëlle, effectivement à ce petit jeux les sites comme Airbnb, Abritel… vont finir par fidéliser que les propriétaires qui ne recherchent que le coté rentabilité et faciliter de louer… Cela risque vite de se retourner contre eux. Les vacanciers utilisateurs de ces sites vont vite déchanter sur le rapport qualité/prix de ces sites sans saveur ni odeur… Il suffit de lire les commentaires sur internet concernant ces sites… C’est à ce petit niveau que nous pouvons agir.

    C’était l’objet de l’un de mes articles sur notre blog :

    L’Uberisation de la location de vacances

    Chacun est libre de s’adapter en fonction de sa philosophie. Personnellement, si un vacancier veut payer 10 à 15% de plus en utilisant les “services” de ces sites, c’est son problème… De mon coté, j’ai adapté mes tarifs sur ces sites pour ne pas à avoir à supporter ces “taxes” inutiles d’après moi. Libre aux vacanciers de les payer ou de me retrouver en direct avec une rapide recherche sous Google, s’il le veulent…

    Mes locataires qui réservent depuis ces sites, le regrettent après leur séjour quand ils découvrent qu’ils ont parfois payé plus de 500€ pour rien. Cela me permet de les fidéliser pour les années suivantes.

    Bonne journée.

    Benoit.

    www.villamenerbellec.com
    www.location-vacances-vista.com

    3 membres ont remercié l’auteur pour ce post.
  • #595696
    Gérard Rafinon
    Gérard Rafinon
    Membre ARGENT

     

    Bonsoir

    Vos arguments ne tiennent pas debout. Contrairement aux administrations, rien n’oblige quiconque à travailler avec les centrales.
    Avant de présenter un bien à louer il faut avoir un bien à louer.
    Les 26 ans que j’ai vécu en Amérique du Nord m’ont appris plusieurs choses sur la vie corporative anglo-saxonne.
    Le modèle sur lequel sont fondées les centrales de réservations américaines date de bien longtemps avant l’apparition d’Internet. Il s’agît du système de vente des agences immobilières. Établir un monopole.
    Là-bas la grande majorité des ventes immobilières se fait par le biais des agences qui réussissent la plus-part du temps à imposer une clause d’exclusivité au vendeur avec une commission base de 7%. Ce qui veut dire que même si un vendeur trouve un acheteur lui même la commission sera due.
    La majorité ses agents immobiliers le sont à temps partiel après avoir suivi une courte formation. Le point fort de cette formation est le suivant: “Quand toutes les maisons à vendre serons listées en agences, toutes le ventes se feront par des agences”. Maintenant, allez chercher des listings!!!
    Ces agents travaillent surtout leur réseaux sociaux mais ils sont tellement nombreux que la majorité des maisons finissent dans leurs mains. Pourtant, au cours de ces 26 ans j’ai acheté et vendu 3 maisons et ceci sans passer par une agence.
    C’est la même chose avec les centrales de réservations d’aujourd’hui. Si celles-ci présentent vos chambres d’hôtels c’est bien par-ce-que vous leur en avez donné le droit.
    En ne passant pas par ces centrales je propose des prix plus bas. Résultat mes clients sont plus satisfaits et respectent mieux les lieux au point où je ne demande même plus de caution. Mes clients sont ma meilleur pub. Mes coûts de publicité sont à moins de 2% de mon chiffre d’affaire en y comptant le prix de mon accès internet.
    Moins de travail pour autant de revenus réels à la fin de l’année, ça veut dire plus de temps à la plage.

    Ces centrales ont peu d’effet sur mon style de vie  je n’ai donc pas de raison de me plaindre et c’est bien mieux comme ça.

    A chacun son truc.

  • #596108
    Durian
    Durian
    Membre BRONZE

    Bonsoir

    Vos arguments ne tiennent pas debout. Contrairement aux administrations, rien n’oblige quiconque à travailler avec les centrales.

    Bonsoir

    Vous pouvez toujours essayer de raconter  à un directeur d’hôtel en France qu’il n’est pas obligé de travailler avec les centrales de réservation, je ne pense pas qu’il vous prendra au sérieux. Je ne parle de ces 0.1 % d’hôteliers qui crèchent au pied du Mont saint Michel, des remparts de Saint Malo  ou dans la vieille ville de Sarlat…. Je parle des autres, de tous les autres….

    Pour ce qui concerne la location de meublés de vacances, les situations sont forcément plus disparates. Selon le projet personnel du loueur et le type de clientèle visé, les modalités d’approche  marketing  différent.  Un certain nombre de loueurs   solidement installes avec leur clientèle, peut encore, comme vous,  se passer des plateformes. Mais de tels  loueurs libres  seront  de moins en moins nombreux dans les prochaines années. Sauf chez  les 3  %  qui louent des biens particulièrement recherchés  et aussi  chez les x % de retraités-loueurs qui prennent  cette activité comme un loisir ou une distraction et n’ont pas réellement besoin de rentabiliser leur investissement.

    La grande majorité des loueurs de meublés non professionnels n’ont pas le genre de  réflexe vital que les entrepreneurs (dont la vie matérielle dépend largement du sort de leur entreprise)   développent souvent  à leur propre insu  :  comment se positionner sur un marché , comment améliorer en permanence  le service à la clientèle……Même lorsqu’ils  comprennent la portée réelle de ces impératifs,  beaucoup de loueurs  ne sont  pas prêts à changer leurs habitudes pour autant.  L’écrémage a donc déjà commencé chez Abritel entre ceux qui sont disposés à se professionnaliser  à la manière américaine, et les autres.

     Donc mis à part les propriétaires de biens exceptionnels et  ceux qui ont la ferme intention de continuer à travailler en amateur, tous les autres loueurs  se feront  “abriteliser” ou “airbnbiser”  à plus ou moins brève échéance parce qu’ils n’auront le choix qu’entre accepter de travailler avec ces plateformes,  ou bien se résigner à regarder le train passer sans pouvoir monter à bord.

  • #597407
    jepago
    jepago
    Membre ADMINISTRATEUR

    bonjour,

     

    cette année, 95% de mes réservations sont faites par ces plateformes. C’est ”pire” que les années précédentes!  Ce n’est pas faute de semer des allusions dans les annonces, ou dans mes réponses pour inciter les clients à me trouver en direct!

    dans ce cas, la majorité fuit ailleurs!! Les autres, comme le dit Benoît, le regrettent à l’arrivée.

    Donc, je voudrais bien comme nous tous, me passer d’Abritel et Airbnb. Mes essais sur d’autres sites ont de bien maigres résultats et sont loin de remplir mon calendrier. Si les chanceux rebelles ont quelques adresses à partager…

    bonne journée

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVP

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVP est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux d’une charte de confiance, ce qui est gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVP n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

SIGNALER UNE ANNONCE

Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

BESOIN D’AIDE

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » dans le menu « Propriétaires » ?
La réponse à votre question attend surement votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé de solution, contactez-vous. Nous vous aiderons à en trouver une adaptée à votre situation.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

MODIFIER MON ANNONCE

Pour modifier les paramètres de votre annonce, vous devez déplacer votre souris sur l’information que vous souhaitez corriger pour faire apparaitre une icône en forme de crayon qui vous permettra d’accéder aux différents choix possibles.

Important, Il faut être en mode d’affichage “Propriétaire” :

Pour modifier vos photos, vous devez déplacer votre souris sur le diaporama et cliquer sur l’icône en forme de crayon pour accéder à la gestion de vos photos. Vous pourrez alors supprimer des photos, en télécharger de nouvelles, les modifier et les déplacer pour organiser leur ordre d’affichage.

MIGRATION DE MON ANNONCE

LVP propose désormais aux membres adhérents une nouvelle gestion des annonces qui va grandement améliorer la présentation et la mise en avant de celles-ci tout en permettant d’en modifier le contenu directement depuis notre site !

Pour en bénéficier, vous devez recréer votre annonce depuis le nouveau formulaire. Cela vous prendra environ 30 minutes.

Dès que votre nouvelle annonce sera validée, elle remplacera automatiquement l’ancienne.

Phasellus non Sed fringilla in ut facilisis elementum vel, sit pulvinar ultricies

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :