Arnaque sur Le Bon Coin De faux acheteurs pratiquent le phishing

Accueil FORUMS ATTENTION AUX ARNAQUES… Arnaque sur Le Bon Coin De faux acheteurs pratiquent le phishing

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Casanora Casanora, il y a 3 semaines et 3 jours.

  • Créateur
    Sujet
  • #5198505
    Casanora
    Casanora
    Participant

    Relevé sur que choisir…

    Le Bon Coin est à nouveau la cible d’arnaques. Cette fois, les escrocs s’appuient sur l’outil de paiement en ligne lancé à la rentrée dernière par le site de petites annonces. Ils envoient des tentatives de phishing via SMS à des particuliers vendeurs. Leur objectif : récupérer leurs coordonnées bancaires, mais aussi leur numéro de portable.

    Le Bon Coin représente un terrain de jeux idéal pour les escrocs. À la rentrée dernière, le site de petites annonces a ouvert un service de paiement en ligne (voir encadré). Ni une ni deux, les malfaiteurs se sont rués sur cette fonctionnalité et ont inventé une nouvelle technique de phishing. Un vendeur reçoit un SMS provenant d’un numéro de portable non masqué. L’expéditeur lui annonce qu’un paiement a été effectué, référence de l’offre à l’appui, et ajoute un lien renvoyant vers un faux site Le Bon Coin. Ce site affiche l’offre du vendeur pour le mettre en confiance. Seule condition pour que le versement soit validé : il doit renseigner ses coordonnées bancaires. Une fois cette étape accomplie, le piège se referme. L’escroc qui se cache derrière ces messages récupère les informations. Non seulement le vendeur n’a réalisé aucune vente, mais, bien plus grave, il risque de se faire piller son compte bancaire !

    Madame P. a fait les frais de cette arnaque en mai dernier. Plusieurs petits détails lui ont mis la puce à l’oreille : renvoi vers un site Internet et non vers l’application Le Bon Coin après avoir cliqué sur le lien du SMS, paiement de 0,01 € à exécuter pour valider ses coordonnées bancaires, site très lent… Mais le fait de voir sa « vraie » annonce dès l’ouverture du site, ainsi que la joie d’avoir vendu aussi rapidement sa lampe à 250 € l’ont convaincue. « Tout de même méfiante, j’ai cherché sur Internet le site en question. J’ai alors vu des témoignages sur le forum de Que Choisir, j’ai compris que c’était une arnaque. J’ai aussitôt fait opposition sur ma carte bancaire. Ma banque a été très compréhensive et m’a remboursé les frais d’opposition », raconte Madame P., qui n’a subi aucun vol grâce à sa réactivité.

    SMS - www.leboncoin-cz
    Madame P. a reçu ce SMS. Le lien renvoie vers le site « http://www.leboncoin-cz.top », disparu de la Toile depuis, qui imite le vrai site http://www.leboncoin.fr. Le « cz » laisse penser que ce site frauduleux est basé en République tchèque.

    LE SPOOFING S’INVITE DANS LE PROCESSUS

    Cette arnaque est double : les personnes malveillantes qui s’essaient à ces tentatives de phishing pratiquent le spoofing. Autrement dit, ils usurpent le numéro de téléphone de particuliers pour se faire passer ensuite pour des acheteurs honnêtes. Madame B. en a été victime : « J’ai reçu un SMS sur mon portable me disant que j’avais reçu un prépaiement pour un article que j’avais à vendre. J’ai cliqué sur le lien. J’ai donné mon numéro de portable, puis on m’a demandé mes coordonnées bancaires. Mais je ne les ai pas fournies. » Si cette consommatrice a bien réagi, elle s’est malheureusement fait usurper son numéro, que les escrocs ont utilisé pour appâter d’autres personnes ayant déposé une annonce. Elle a reçu de nombreux appels de vendeurs du Bon Coin qui avaient reçu le même message qu’elle.

    QUE FAIRE EN CAS D’ARNAQUE SUR LE BON COIN

    Si vous êtes victime de cette arnaque, il est important d’avertir Le Bon Coin. Le site de petites annonces ne souhaite pas communiquer sur l’ampleur de l’arnaque, mais est conscient du phénomène : « Nous n’avons pas de prise sur les SMS de phishing, puisque les fraudeurs passent directement par les opérateurs téléphoniques. Cependant, quand nous sommes informés de ce type de pratique, nous alertons les opérateurs. » Et lorsqu’un site Internet usurpe son identité, il fait le nécessaire pour le faire fermer au plus vite. Le Bon Coin dispense également des conseils en ligne pour ne pas se faire piéger.

    • Portez plainte au commissariat. Le Bon Coin est en contact avec la police, qui lui transmet une demande de réquisition lorsqu’un consommateur porte plainte. « Une personne est employée à temps plein pour y répondre », indique le site.
    • Alertez votre banque et faites immédiatement opposition sur votre carte bancaire lorsque vous découvrez le piège. Après cela, surveillez votre compte pendant quelques jours.
    • Si vous avez le moindre doute concernant l’expéditeur d’un message, ne donnez pas suite avant de vous être renseigné, notamment sur le site vers lequel vous êtes dirigé. La seule URL valable pour ces transactions est http://www.leboncoin.fr.

    SERVICE DE PAIEMENT LE BON COIN, COMMENT ÇA MARCHE ?

    À l’automne dernier, Le Bon Coin a lancé un outil intégré de paiement en ligne géré par le prestataire Adyen, spécialisé dans le paiement électronique. Toutes les opérations liées à ce service se déroulent via la messagerie de Leboncoin.fr. Plusieurs étapes de validation se succèdent jusqu’à la vente.

    L’acheteur envoie une offre au vendeur. Ce dernier dispose de 24 heures pour y répondre.

    Si l’offre est acceptée, l’acheteur est averti par message et peut procéder au paiement sécurisé, comme sur un site d’e-commerce lambda.

    Le vendeur doit renseigner son IBAN depuis son compte Le Bon Coin afin de recevoir l’argent. La somme est bloquée par le site jusqu’à ce que l’acheteur confirme la réception du colis.

    Si une telle confirmation n’est pas transmise au bout de 14 jours, l’argent est automatiquement versé au vendeur. Cependant, l’acheteur peut signaler au site, avant ce délai, qu’il n’a pas reçu sa commande.

    De l’offre d’achat à la confirmation de paiement, les différentes étapes d’un achat via le service de paiement du Bon Coin

    Etapes - Service de paiement Le Bon Coin
    2 membres ont remercié l’auteur pour ce post.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NOS CONSEILS POUR BIEN RÉSERVER AVEC LVP

C’est décidé, pour vos prochaines vacances vous allez louer le logement qui vous convient vraiment, selon vos propres critères !

Il vous reste quelques appréhensions ou inquiétudes face aux nombreuses propositions visibles sur Internet ?

Voici quelques bons conseils et les pièges à éviter pour que vos vacances restent un moment de détente privilégié.

 

Vous avez opté pour la location de particulier à particulier, c’est le bon choix !

LVP est un groupement associatif de propriétaires refusant le diktat des sites commerciaux qui profitent de l’engouement de la location de vacances pour s’enrichir sur le compte des propriétaires et des vacanciers… Nous souhaitons rester fidèle à l’ADN de notre activité : la relation entre particuliers, offrant un site humain qui laisse place aux échanges entre vacanciers et propriétaires tout en facilitant leur mise en contact via internet.
•  Nous vous proposons une sélection de propriétaires respectueux : notre charte de confiance est un gage de qualité, de sérieux et de fiabilité.
•  Chaque propriétaire annonçant sur notre site doit prouver son identité et que le bien qu’il propose lui appartient : Cela limite grandement les risques de fausses annonces !
•  Chaque propriétaire reste votre unique interlocuteur. LVP n’est pas le mandataire du propriétaire et n’intervient aucunement dans le processus de réservation.

 

Vous pouvez facilement vérifier par vous même certaines informations

• Chaque bien doit être présenté le plus précisément possible avec une description de l’emplacement, de sa nature (maison, appartement…) le nombre de pièces, chambres, salle de bain, WC, la surface habitable, annexes, couchages…
• Ayez le réflexe de contacter le propriétaire pour lui poser toutes les questions nécessaires concernant les équipements et les prestations du logement. Vérifiez avec lui la disponibilité et la compatibilité de ce bien avec vos attentes, la proximité des activités et des centres d’intérêt recherchés. Vous pouvez aussi demander d’autres photos si besoin…
• Consultez la réputation de la location sur internet à partir de son nom si c’est possible : Les avis laissés par les vacanciers précédents sur différents sites d’annonces donnent généralement une bonne indication sur la qualité de la location et des relations avec le propriétaire. C’est aussi un très bon moyen de comparer les prix entre les différents sites en sachant que certains facturent des frais de réservation pouvant dépasser 15% du prix du loyer !

 

Si vous décidez de réserver, vous êtes en droit d’exiger de la part du propriétaire un contrat de location qui doit contenir au minimum :

•  Votre nom et les dates de votre réservation,
•  Les coordonnées exactes du propriétaire et les moyens de le contacter : mail, téléphone…
•  L’adresse précise du logement,
•  Le descriptif complet de la location,
•  Le montant total du loyer (charges comprises ou pas, frais de ménage et /ou les éventuels coûts à votre charge) ainsi que le montant des arrhes ou acompte.
•  Le montant de la caution,
•  Les modalités de ces paiements.

Votre réservation sera validée après avoir renvoyé un exemplaire de ce contrat signé par les deux parties et le paiement des arrhes (ou acompte).

Un état des lieux doit être fait à votre arrivée lors de la remise des clefs, ainsi qu’à votre départ pour éviter toute contestation par la suite.

Les conditions de la restitution de la caution doivent être clairement stipulées dans le contrat de location. 

Emportez le contrat de location avec vous pour avoir sous la main toutes les informations qui vous ont été indiquées.

De votre côté, en bon chef de famille ou de groupe, veillez à faire respecter les lieux et le voisinage pour que tout se passe dans la joie et la bonne humeur !

La location de vacances entre particuliers, c’est avant tout une relation de confiance et de respect mutuel qui doit être accompagnée d’un comportement responsable de part et d’autre.

SIGNALER UNE ANNONCE

Nous attachons une grande importance à la qualité des annonces proposées sur notre site. Si malgré notre vigilance vous estimez que cette annonce n’est pas légitime, merci de nous le signaler en précisant les raisons. Nous contacterons directement son propriétaire pour étudier avec lui les raisons de vos doutes.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

BESOIN D’AIDE

Avez-vous consulté la rubrique « Besoin d’aide » dans le menu « Propriétaires » ?
La réponse à votre question attend surement votre lecture…

Si malgré tous nos efforts dans la rédaction de ces guides vous n’avez pas trouvé de solution, contactez-vous. Nous vous aiderons à en trouver une adaptée à votre situation.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

MODIFIER MON ANNONCE

Pour modifier les paramètres de votre annonce, vous devez déplacer votre souris sur l’information que vous souhaitez corriger pour faire apparaitre une icône en forme de crayon qui vous permettra d’accéder aux différents choix possibles.

Important, Il faut être en mode d’affichage “Propriétaire” :

Pour modifier vos photos, vous devez déplacer votre souris sur le diaporama et cliquer sur l’icône en forme de crayon pour accéder à la gestion de vos photos. Vous pourrez alors supprimer des photos, en télécharger de nouvelles, les modifier et les déplacer pour organiser leur ordre d’affichage.

MIGRATION DE MON ANNONCE

LVP propose désormais aux membres adhérents une nouvelle gestion des annonces qui va grandement améliorer la présentation et la mise en avant de celles-ci tout en permettant d’en modifier le contenu directement depuis notre site !

Pour en bénéficier, vous devez recréer votre annonce depuis le nouveau formulaire. Cela vous prendra environ 30 minutes.

Dès que votre nouvelle annonce sera validée, elle remplacera automatiquement l’ancienne.

libero id sit eleifend ut elit. sem, ultricies Praesent

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :